Algues vertes dans une main

Sortie algues comestibles

Notre petit convoi (une vingtaine de personnes dans 5 véhicules) est arrivé vers 13h à St Jacut. Nous avons pique-niqué sur la falaise à l’abri d’un bosquet providentiel : en forme de U, ouverture et pente vers le sud, il nous exposait au soleil tout en nous abritant du vent froid qui soufflait sans relâche. Les permaculteurs auront reconnu là un parfait piège à chaleur ! (sun trap)

Repus, nous sommes descendus sur la plage et nous avons rejoint la mer qui s’était retirée bien loin, rendant accessibles les algues vivantes, accrochées aux rochers. Elles étaient encore jeunes et peu nombreuses mais, en explorant plusieurs endroits, nous avons quand même fait une belle récolte : surtout de la laitue de mer (verte) et du kombu royal (brun doré), un peu de dulse (rouge) et quelques autres qui restent à identifier (NB : toutes les algues fraîches cueillies dans l’eau sont comestibles). Parmi ces belles anonymes, une petite brune a retenu notre attention : étonnamment piquante et parfumée, elle évoque un mélange d’épices de type curry.

La mer qui remontait nous a ensuite invité à rejoindre la falaise avec nos seaux remplis. Et là-haut, c’est le vent qui nous a poussés dans les voitures.

De retour à la jeannette, nous avons rincé et trié les algues avant de les étendre sur le séchoir construit la veille.
Une fois bien sèches, nous pourrons les broyées en paillettes pour les conserver en bocaux, à l’abri de l’humidité… et les cuisiner pour s’en régaler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*