Le jeu du designer en permaculture

Ce jeu consiste à réaliser un design simplifié en permaculture d’un terrain réel ou imaginaire en utilisant un modèle réalisé en relief. La vision en trois dimensions facilite la perception du terrain, les équipes étant autour du terrain modélisé par des écharpes, tissus, couvertures, boîtes…

Il peut être animé par un ou plusieurs facilitateurs qui joueront le rôle des habitants ou futurs habitants. Il peut aussi être utilisé comme support pour la réalisation d’un design collectif et coopératif d’un lieu existant.

Les objectifs sont de :

  • Permettre au groupe de s’approprier les grands principes du “design” en permaculture
  • Favoriser la mémoire kinesthésique suite à une présentation plus formelle
  • Donner une vision d’ensemble du terrain à designer

Origine

livre-faire-ensemble-robina-mccurdyL’inspiration pour cet atelier vient de Robina McCurdy qui utilise une carte modélisée à partir d’objets dans le cadre de son travail sur la biorégion. Cette méthodologie est décrite dans son livre “Faire Ensemble” disponible chez Passerelle Eco.

Matériel nécessaire

Pour le terrain : des objets pour créer le relief

  • Des vêtements, écharpes de couleurs unies
  • Des coussins, des couvertures
  • Des branchages
  • Des objets récupérés (des boîtes, canettes, bouteilles…)
  • Des ficelles, rubans, cordelettes, sangles…
  • … soyez imaginatifs !

Pour l’analyse des secteurs : des symboles

  • Flèches pour le vent
  • Des soleils pour identifier le levant et le couchant (hiver et été)
  • Des pics rouges pour marquer les zones à risque (feu, éboulement, pesticides…)

Analyse secteurs - symboles à découper 1Analyse secteurs - symboles à découper 2

Pour les éléments

  • Un morceau de papier pour chaque élément prévu dans le scénario (avec place pour écrire les besoins / produits ou entrants / sortants,)
  • Des morceaux de papier vierges pour des éléments non encore identifiés

Fiche élément - entrants sortants - exemple âne

Scénario

Le scénario est l’histoire du lieu et de ses habitants. Il permet de cerner le contexte et doit être définit au préalable par le facilitateur.

Qui va habiter sur le lieu ? Pourquoi ? Quels sont les activités des habitants ou futurs habitants ? Quelles sont les ressources disponibles ? Temps disponible pour le lieu ? Envies des habitants ?

Vous pouvez prendre un cas concret existant ou vous en inspirez !

Processus

Préparation

  1. Mettre en place la carte en 3D avec le matériel disponible et selon le scénario imaginé.
  2. Préparer un petit papier par élément qui sera présent dans le design.

Introduction

  1. Expliquer la raison du choix de scénario par le facilitateur  (par exemple : pour illustrer simplement et facilement les grands principes de la permaculture).
  2. Présenter ou rappeler les grandes étapes d’un design permaculturel. Donner une idée du déroulement : Observation (Contraintes / Ressources, bordures / secteurs, interview), Design (Zoning, positionnement des éléments)

Présentation des clients et Interview

  1. Présentation du terrain par les clients et des circonstances générales (qu’est-ce qu’ils attendent, qu’est-ce qu’ils aiment…)
  2. Identification des secteurs (vents dominants, gel, inondations, ensoleillement, risques, vue…)
  3. Questions des nouveaux permaculteurs aux clients pour préciser les besoins, les contraintes, les ressources…

Identification des “besoins et produits” des éléments

  1. Les permaculteurs se répartissent en équipes de 4/5 personnes.
  2. Les facilitateurs présentent l’ensemble des éléments que les clients ont envisagés (et qui auront probablement été déjà évoqués lors de la phase de présentation ou d’interview).
  3. Ces éléments sont distribués aux équipes : 2/3 éléments (un petit papier par élément).
  4. Chaque équipe imagine les besoins / produits de chaque élément et les notent sur le petit papier.
  5. Elles envisagent le positionnement des éléments sur le terrain, dans le but de créer des interactions bénéfiques et de limiter les dépenses énergétiques.
  6. Chaque équipe présente ses résultats en venant positionner ses éléments.

Optimisation du positionnement relatif / Zoning

  1. Puis effectuer un tour d’échange entre les équipes pour réajuster le positionnement des éléments. Les animateurs peuvent poser des questions sur les choix de positionnement pour faciliter l’appropriation de la démarche.
  2. On peut matérialiser les zones induites par des ficelles. Si nécessaire, les équipes réajustent le positionnement des éléments entre eux.

Feed-back / Retours d’expérience

N’oubliez pas cette phase, elle permet de s’assurer que les objectifs ont bien été atteints et surtout de faire évoluer le jeu pour l’améliorer.

Exemple de scénario

Les clients : M et Mme Lacourge

La mère de Madame Lacourge qui est une ancienne agricultrice ne peut plus s’occuper de la ferme seule. Elle a proposé à sa fille de venir habiter avec sa famille dans l’ancienne ferme familiale, ils pourront s’entraider. La famille vivait en ville avant d’arriver sur le lieu.

 

Elle : 32 ans, écolo, elle aime jardiner, toilettes sèches. Elle est infirmière à domicile et espère trouver du travail dans le village.

Lui : 35 ans, souhaite faire de l’apiculture, préférerait ne pas avoir de mouton, il a envie d’une mare pour jouer avec les enfants. Il aime bricoler. Il a décidé de quitter son travail pour se dévouer à l’activité sur le lieux.

La grand-mère (65 ans) tient à garder quelques moutons (4/5).

Les enfants  (2 et 5 ans) veulent des poules, pour le plaisir d’aller chercher les oeufs tous les matins et un espace pour jouer.

Le lieu

Aux alentours d’une ville de taille moyenne (20 000 hab), terrain de 2 ha (200 x 100 m). Il y a une pente orientée sud 1 arbre remarquable, 1 grange, 1 maison, 1 cabanon, une rivière et une zone inondable, un accès par route parfois fréquentée par les voisins, une forêt au nord. Voisinage champs avec pesticides.

Les éléments à prévoir

  • 5 Poules
  • 4 Moutons
  • 2 ruches
  • Un espace de pelouse
  • Un potager
  • Une serre
  • Une Mare
  • Une Phyto-épuration
  • Une cuve de récupération des eaux de pluies
  • Des toilettes sèches
  • Un composte ménager
  • Un verger
  • Un logement pour grand-mère
  • Un espace de bricolage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*